Pour la vente d’un bien immobilier, la rédaction d’une annonce est indispensable. Si elle se doit d’être attractive pour attirer les clients potentiels, elle doit également mentionner un certain nombre d’informations. Rédiger une annonce immobilière impose le respect de quelques règles. La plupart des propriétaires qui souhaitent vendre leur logement confient cette tâche à un professionnel de l’immobilier, mais d’autres préfèrent la vente entre particuliers. Une annonce doit être attrayante pour séduire les clients, mais aussi lisible et efficace d’un point de vue juridique.

Annonce immobilière : les mentions indispensables

La loi impose aux professionnels de l’immobilier d’inclure de nombreuses informations dans l’annonce immobilière pour la vente d’un bien. Ces éléments ne sont pas obligatoires pour les particuliers qui s’en chargent, mais elles sont indispensables pour informer les acheteurs potentiels. L’annonce doit mentionner :

  • La composition du bien : nombres de pièces et leurs fonctions, le nombre de chambres, les annexes éventuelles (place de parking, garage),
  • L’état du bien : les derniers travaux effectués (volets roulants, porte blindée, climatisation),
  • Le prix,
  • La superficie du bien,
  • La nature du bien,
  • L’emplacement géographique.

Toutes ces informations doivent être connues par l’acheteur potentiel avant la signature du compromis de vente. Il est conseillé de choisir des photos récentes. Vous devez préciser les atouts du bien mis en vente : l’exposition, l’absence de vis-à-vis, une belle terrasse, un grand jardin, la présence de rangements, l’étage pour les immeubles, le type d’isolation, la connexion à la fibre optique.

Les mentions obligatoires

Si les autres informations ne sont pas nécessaires dans l’annonce immobilière. Certaines informations sont obligatoires, le professionnel ou le particulier qui rédige l’annonce doit être rigoureux.

Mentions relatives à l’énergie

Lors de la vente d’un bien immobilier, de nombreuses informations liées au diagnostic de performance énergétique doivent être mentionnées dans l’annonce. Découvrez les obligations des diagnostics immobiliers sur  https://www.cht-immobilier.fr/. Il faut tenir compte du DPE avant la mise en ligne de l’annonce, il n’est pas possible de mentionner qu’il est en cours.

Les annonces immobilières doivent également afficher l’étiquette énergétique et l’étiquette climat. Le classement d’un bien se fait suivant un ordre chronologie de la lettre A à G, de la couleur rouge à la couleur verte en fonction de la performance énergétique.

Depuis la date du 01er janvier 2022, les annonces doivent comporter une estimation du montant des factures énergétiques annuelles. L’indication doit être rédigée de la façon suivante :

  • Somme estimée des dépenses annuelles d’énergie pour un usage standard. L’année de référence doit être mentionnée ainsi que le prix de l’énergie utilisé pour l’établissement de ladite estimation.

Mentions relatives à la copropriété

L’annonce doit indiquer le montant des dépenses théoriques de l’ensemble des usages dans le diagnostic de performance énergétique, mais aussi indiquer la mention expliquant l’emplacement du bien. Le montant moyen annuel de charges payées par le vendeur, le nombre de lots en copropriété dans l’immeuble, les procédures dont la copropriété fait l’objet en cas de difficultés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.