L’acquisition d’un bien immobilier implique le paiement par l’acheteur des frais d’acquisition à verser au notaire. Dans le cadre d’un achat immobilier, il existe trois frais de notaires : les impôts, la rémunération du notaire et frais inhérents aux différentes formalités. Tous ces frais doivent être pris en compte lors d’un achat immobilier, et viennent s’ajouter au prix d’achat d’un bien immobilier qu’il soit neuf ou ancien. Ces frais sont réglés par l’acheteur le jour de la signature de l’acte définitif de vente. Le montant des frais de notaire se situe entre 7 et 8 % pour une acquisition dans l’ancien, et aussi entre 2 et 3 % pour un achat dans le neuf.

Frais d’acquisition : quelle est la part de rémunération du notaire

Le notaire est payé pour ses prestations, soit des émoluments tarifés, soit par des honoraires libres, selon le service. Les émoluments tarifés du notaire dans le cadre d’une vente immobilière sont proportionnels au montant du prix de vente.

La rémunération du notaire peut subir une remise sur des émoluments. Le taux de remise doit être fixé et identique pour tous ses clients. La remise est de 20 % maximum depuis janvier 2021 et, il s’applique sur la part d’émoluments de l’officier du notaire.

Les honoraires représentent une somme perçue par le notaire en échange d’une prestation dont le tarif n’est pas réglementé, et sont librement fixés par ce dernier. Une convention d’honoraires doit être signée entre le client et le notaire avant la prestation.

Quel montant est reversé à l’administration fiscale par le notaire

La plupart des frais d’achat immobilier représentent les droits de mutation à titre onéreux plus connu sous l’appellation du droit d’enregistrement regroupant les impôts et les taxes relatifs à l’acquisition d’un bien immobilier.

Pour l’achat de votre bien immobilier, vous pouvez passer par une agence immobilière, et ce, pour de nombreuses raisons évoquées sur https://www.ouest-immobilier.fr/.

Frais d’achat : le montant des frais de dossier

Les frais d’achat comprennent des frais et débours susceptibles d’être assimilés à des frais de dossier. Le notaire doit régler certaines sommes pour élaborer le dossier d’achat du bien immobilier : les documents d’état-civil, les documents d’urbanisme et les extraits de cadastre. Notez que des frais sont variables d’un achat à l’autre, et ils représentent moins de 1 % du montant du prix d’un bien immobilier.

Frais de notaire : faire une simulation

Il est possible de réaliser une simulation pour déterminer l’estimation des frais d’achat. Pour une vente immobilière, le montant global des frais à payer en plus par l’acheteur, correspond à une somme calculée au préalable. Le notaire peut demander une provision pour la couverture des frais d’achat et réglée par l’acheteur le jour de la signature de l’acte. Ils sont généralement supérieurs au montant réel des frais. L’officier public envoie après des semaines à l’acheteur l’excédent et le décompte exact des frais après avoir réalisé les différentes formalités impératives, et l’enregistrement des actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.